Pourquoi les applications mobiles n’engagent plus autant les consommateurs ?

Engagement cliente

Visuel Pourquoi les applications mobiles n’engagent plus autant les consommateurs ?

Il est facile de trouver des articles qui vantent les bienfaits de créer des applications mobiles pour une marque. Certains avancent même que l’application mobile se trouve au cœur de l’engagement client. Si cela fut vrai un temps, cela ne reflète pas la réalité actuelle. Et pour cause, les applications mobiles ont de plus en plus de mal à engager vos clients. Vous l’aviez remarqué n’est-ce pas ?

Plusieurs facteurs en sont la cause et rassurez-vous, il existe quelques solutions pour booster cet engagement client via le marketing mobile. Que ce soit en optimisant votre application ou en optant pour une ou plusieurs alternatives aux applications mobiles, il est toujours possible d’engager efficacement sa clientèle ! Allez, on vous explique en détail pourquoi les applications mobiles séduisent de moins en moins les acheteurs sur le long terme

L’émergence des applications mobiles et le défi auxquelles les marques ont été confrontées 


Lorsque les smartphones sont apparus, les marques se sont empressées d’investir ce canal dans leur parcours client – et elles ont eu bien raison – ! En 2008, la création du store d’Apple a permis aux applications mobiles de se multiplier et aux acheteurs de naviguer et faire leur e-shopping depuis leur mobile, plutôt que depuis leur ordinateur. Les enseignes avaient alors deux choix : adapter leur navigateur web sur mobile ou bien créer entièrement une application mobile qui tourne sur le smartphone. Une entreprise qui a nécessité de nombreux investissements.

Mais tous les acteurs n’ont pas été convaincus. Mark Zuckerberg avait même déclaré en 2012 que persister à développer une web-app pour mobile était “la plus grosse erreur de sa carrière. Cela principalement en raison des limites technologiques qui lui étaient imposées en termes de vitesse, de fluidité des animations et de réactivité générale. Ainsi, Facebook a par la suite investi massivement dans le développement d’applications natives pour iOS et Android, ce qui a considérablement amélioré l’expérience mobile pour ses utilisateurs. Dès le début, les marques ont donc été confrontées à ce choix : investir ou bien faire des concessions sur l’expérience utilisateur.  

Quatre type d’utilisateurs d’applications auxquels il faut répondre 


En plus de répondre à ces défis technologiques, les enseignes devaient aussi contenter les attentes de leurs clients. Il existerait selon Google, quatre types d’utilisateurs d’applications : 

  • Les novices, qui ont besoin que l’application mobile proposée soit la plus simple d’utilisation possible. 
  • Les explorateurs, qui aiment découvrir de nouvelles fonctionnalités lors de leur parcours client. 
  • Les utilisateurs réguliers, particulièrement friands des mises à jour et qui s’attendent simplement à ce que l’application leur simplifie leur quotidien. Ils seront fidèles tant que vous proposerez un parcours fluide. 
  • Les “power users” qui apprécient les fonctionnalités avancées, les personnalisations à l’extrême et qui attendent d’une application une réponse immédiate à leurs propres besoins et envies. 


Vous vous imaginez donc bien qu’il est plutôt difficile de contenter l’ensemble de ces clients au sein d’une même application, et ce, malgré des développements constants. Toutefois, une étude Statista a récemment révélé que la praticité à 51 % , la pertinence à 45 % et l’efficacité à 41 % étaient les avantages les plus recherchés dans une application mobile par les utilisateurs. Autre attente des consommateurs : un service client réactif en cas de nécessité

Lorsque les applications ne répondent pas aux attentes des utilisateurs, l’engagement n’est pas au rendez-vous
 


Ces chiffres sont intéressants car ils révèlent en partie pourquoi il est de plus en plus difficile d’engager ses clients via des applications mobiles. Notons d’abord que la compétition fait rage : il y a de plus en plus d’apps disponibles. La majorité sont gratuites au téléchargement et sont des applications de shopping et de consommation. Un chiffre pour vous situer ? En 2023, Google Play représente 63,39% des parts de marché contre 36,06 pour iOs. Google Play propose environ 3,17 millions d’applications mobiles à télécharger. Un océan dans lequel il faut se faire sa place. Et pour cela, rien de tel que de répondre à la demande client. 

Or, de nombreuses applications n’offrent pas les fonctionnalités attendues, elles ne sont pas assez “utiles” pour le consommateur. Il faut à tout prix que l’application réponde à un problème auquel est confronté le client et que cette dernière peut résoudre. Si l’on prend l’exemple d’une banque en ligne, proposer une application permet aux clients de cette dernière de gérer leurs comptes, les consulter et réaliser des virements et transferts depuis n’importe où ! Comprenez bien : si votre application n’apporte rien en termes d’avantages à vos clients, elle ne les engagera tout simplement pas… et c’est bien compréhensible. 

De la personnalisation poussée à l’extrême… ou rien ! 


On ne cesse de le répéter : la personnalisation est la clé de l’engagement client ! Un parcours toujours plus adapté à leurs envies… voilà ce que souhaitent les acheteurs. Seulement, répondre à ce besoin demande beaucoup d’investissement de la part des marques et plusieurs défis à relever, à la fois techniques, de collecte, d’analyses de données et de protection de ces données. Les applications demandent alors une maintenance en continue qui peut coûter très cher !

Il ne suffit plus de proposer une application pour être innovant et se démarquer comme c’était le cas à l’époque. Il faut proposer LA meilleure application possible avec des fonctionnalités poussées. Et cela demande beaucoup de travail et d’investissement de tout développer en interne. 

La concurrence des plateformes sociales pèsent sur le pouvoir d’engagement des applications mobiles


Ne négligez pas l’impact des réseaux sociaux et la concurrence de ces plateformes dites “sociales”. Selon une enquête Statista menée entre 2022 et 2023, 75 % des utilisateurs d’applications s’en servent à des fins de chat et de messagerie. Le top des applications mobiles les plus téléchargées en 2023 ? TikTok, Instagram, Facebook et WhatsApp. Lorsque l’on sait qu’un client passe trois heures par jour sur son téléphone, la concurrence est rude ! Elles sont d’ailleurs entièrement conçues pour générer un engagement utilisateur maximal et les géants des réseaux sociaux disposent de ressources considérables pour innover en termes de marketing et d’expérience utilisateur. Rivaliser est difficile, bien que pas impossible ! Il est d’ailleurs possible d’investir ces réseaux pour augmenter la visibilité de votre application mobile tout en proposant une valeur unique, ce qui augmente instantanément l’engagement et la fidélité de vos clients. 

Quelles alternatives aux applications mobiles ?


Vous l’aurez compris, il est de plus en plus difficile d’engager les consommateurs sur les applications mobiles. Mais pas d’inquiétude, il existe des alternatives ! De nombreux autres outils et solutions peuvent vous aider à atteindre efficacement votre clientèle cible, à encourager les achats, à stimuler l’engagement et à booster la fidélisation. 

Que ce soit le wallet mobile, la création d’un programme de fidélité, les messageries instantanées, les solutions sont belles et bien là.

Découvrez 5 alternatives aux applications mobile pour engager vos clients juste ici !


Les articles qui pourraient vous intéresser

Digitalisation de la relation client : stratégies et [...]

Le 19/03/24 dans Relación cliente

La digitalisation de la relation client devient une priorité, conséquence de la transformation [...]

Leer el artículo
Le wallet, une solution marketing mobile efficace

Le 19/03/24 dans Marketing móvil

La mise en place d’une voire plusieurs solution(s) de marketing mobile est devenue une [...]

Leer el artículo
Vers une personnalisation éthique des messages marketing

Le 19/03/24 dans Relación cliente

Segment révélait dans son rapport “The 2017 State of Personalization Report” que les clients [...]

Leer el artículo